Bienvenue sur D-D.
Afin d'en savoir plus sur notre forum il vous suffit de vous inscrire.
Nous espérons vous avoir très bientôt parmi nos membres.
N'hésitez plus. Venez !
xoxo L'équipe du Staff ☺️




Partagez|

Chapitre 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
FONDATRICE
▌MESSAGES : 790

▌DATE D'INSCRIPTION : 26/02/2011

▌AGE: : 23

▌LOCALISATION: : Nord(59)

▌EMPLOI/LOISIR : Etudiante

▌HUMEUR : Bonne


Notre petit plus
▌AVATAR:: Ian Somerhalder
▌RELATIONS::
▌CHANSONS ::
MessageSujet: Chapitre 1 Dim 12 Fév - 19:31


Chapitre 1 : Piste & Départ


    6h00 du matin, j’étais déjà douché, habillé entrain de boire mon café tranquillement à la table de la cuisine. Tôt pour un samedi matin peut-être. Je ne fais pas ceci par plaisir, soyons clair, j’y suis obligé. C’est pour mon boulot. La question que vous vous posez sans doute est quel est la nature du travail qui me fait me lever aux aurores un jour de week-end. J’ai envie de vous répondre que cela ne vous regarde pas, mais comme l’auteur de cette histoire souhaite sans aucuns doutes que vous m’appréciez je ferais l’effort de satisfaire votre esprit de curiosité débordante. Je m’appelle Isabella Mary Swan, j’ai 22 ans et je suis une tueuse.
    «DRING-DRING-DRING»
    Je relevais la tête en entendant la sonnerie de mon téléphone carillonner dans mon appartement. Je posais ma tasse près de mon journal et me dépêchait d’atteindre le portable avec que la sonnerie ne s’éteigne.

    - Swan j’écoute répondis-je en posant l’Apple contre mon oreille.
    - Swan ?... Bah c’est Swan. J’ai une piste pour toi ma jolie. Ecoute moi bien c’est à se taper le cul par terre et je pèse mes mots !
    - Emmett, je suis heureuse de te l’entendre dire. Annonce la couleur.

    J’étais plutôt sceptique. Une bonne nouvelle a 6h00 du matin ? Cela ne ressemblait pas à Emmett de se lever aussi tôt. Soit c’était vraiment un événement spectaculaire, soit il revenait de soirée et il n’avait pas toutes ses neurones de branchés. Je fronçais les sourcils et m’appuyais contre le mur, m’attendant au pire.

    - Bien, alors E.M.C à téléphoner il y a environ 2H00 chez les Américains. Apparemment il vient d’apprendre qu’un de ces camions à était fouillés jeudi soir. Quelqu’un la balançait. Il est furax, son engin contenait un bon kilo. Inutile que je te fasse un dessin si ?
    - FBI murmurais-je d’une voix rauque. Ces enfoirés sont incapables d’être discret. Et ça se dit professionnel !
    - Hum… D’un autre côté la fuite était beaucoup trop grosse pour qu’il ne s’en rende pas compte. Il avait confié la destination à un seul de ces gardes et évidemment ce dernier à disparut de la circulation après la fouille. Tss, comme c’est étrange. Bref, il a aussi mentionné qu’il…Enfin qu’il…


    La voix d’Emmett était torturée et je devinais aisément que cette partie de l’histoire n’allait pas me plaire. Un frisson me parcourut la colonne vertébrale. Je n’étais pas certaine de vouloir entendre le reste.

    - Il a mentionné qu’il avait éliminé le policier qui l’empêchait de faire son business correctement cracha-t-il finalement.

    Je me figeais automatiquement, resserrant la prise de mes doigts autour du téléphone. Je n’avais qu’une envie : tuer ce bouzeux de mes propres mains. Je m’y voyais déjà, lui, moi, seul à seule dans une pièce sombre, de la torture, des larmes, des rires de victoires, des supplications et la scène finale, mon Beretta appuyant sur sa tempe. Un sourire machiavélique prit forme sur mes lèvres lorsque mes doigts se resserrèrent autour de sa gorge. Je sursautais violemment en entendant Emmett hurler dans mon oreille. Quel organe. J’ouvris les yeux et raclais ma gorge discrètement pour éclaircir ma voix avant de prendre la parole.

    - BORDEL SWAN ! Tu vas me laisser poireauter longtemps, tout seul, à poil avec le mobile dans la main ? Il fait froid dehors tu sais ! WAKE UP c’est l’hiver Bells !
    - Excuse moi
    ris-je. Mais au fait, je peux savoir ce que tu fou dehors à cette heure-ci en tenu d’Adam ? T’attend qu’elle grandisse ?

    J’attendis que les jurons d’Emmett se calment. Ce qui prit un long moment étant donné que j’étais absolument incapable de contrôler mon fou rire. Une image de cet imbécile dans son plus simple appareil sur sa terrasse s’imposa à moi et je ne pus que pouffer davantage.

    - Swan, ta gueule ! Mon PC s’est mis en marche automatiquement lorsqu’il a passé son coup de fil. J’étais en charmante compagnie si tu vois ce que je veux dire et j’ai dus filer rapidement pour ne pas bousiller ma couverture. Je ne suis pas d’humeur à assumer tes conneries alors retiens toi. Et ferme là tant que tu y es !
    - Je suis toute ouïe Rocco.


    Emmett grogna mais ne commenta pas. Il était tellement facile de l’énerver. Mon passe-temps favoris.

    - E.M.C part pour Chicago à 11H00 tapante. Il doit rendre visite à ses sœurs Alice et Rosalie qu’il n’a pas vue depuis longtemps apparemment. Pfff. Comme si ce salopard avait un cœur. Il pense que venir dans un aéroport bondé est une sorte de camouflage. Bah bien sur, si il met un pied dans ce terminal il est mort !. Les FBI sont aussi excités que des pitbulls.
    - C’est HORS DE QUESTION EMMETT
    hurlais-je. Je ne laisserais pas le FBI faire le boulot à ma place c’est clair ?!! Il est à moi !
    - OH ! Princesse ! Te fait pas de soucis, il a surement prévu une évacuation grandiose.
    - Il a plutôt intérêt !


    J’étais furieuse. Cela faisait maintenant 3 ans que j’étais en filature. Je le suivais comme son ombre sans qu’il ne le sache bien entendu. Je savais tout de ses habitudes, de ses coups de fils et même de ses plats préférés. J’avais épuisé bien trop de temps et d’énergie à le suivre partout pour qu’il me passe sous le nez. Pfuit. Non, c’était impossible. Je ne laisserais personne le descendre pour moi. Ma mission serait définitivement terminée lorsque MA balle sera dans SON crâne !

    - Je t’ai réservé une place dans l’avion repris Emmett. J’entendis dans le combiné un froissement de feuille. Lui et son organisation précaire. Personne civilement parlant ne connaît son visage. C’est un petit avion de voyage d’affaires. Il ne croisera personne et généralement ce genre de combine implique un beau paquet de billets verts. Les arrangements habituels quoi. Tu le suis dans tout Chicago si c’est nécessaire mais je t’interdis de jouer à la super policière dans cet avion c’est clair ? N’oublie pas : couverture ! Ne te fais pas remarquer ! Les passagers n’ont rien demandé à personne vu ?.
    - Pfff Emmett…. soufflais-je en levant les yeux ciel. Tu me prends vraiment pour un monstre !
    - SWAN ! Promet le moi !
    - Hum… Oui Ok c’est bon ... Mr le prêtre !


    J’étais d’accord avec lui, les passagers du vol n’y pouvait rien. N’empêche que l’avoir aussi prêt de moi et d’être dans l’incapacité de faire quoi que ce soit pour le neutraliser me semblait très difficile. Je doutais qu’il soit seul dans cet avion sans sa clique de bulldog derrière lui mais tout de même. C’était tentant. Est-ce que j’étais capable de resté sagement assise sur mon siège et prendre le risque de le perdre dans la circulation à Chicago ? Aurais-je le courage de désobéir à Emmett et assassiner des vies innocentes pour le profit d’un seul homme ? Surement pas. Cette situation n’était pas simple... J’étais parfaitement consciente que la solution d’Emmett était plus raisonnable, plus stratégique mais elle avait des failles apparentes. Je n’avais pas de voiture louée sur place et je me voyais mal demander au chauffeur de taxi de prendre en filature la Mercedes d’E.M.C.

    - Tu m’appel lorsqu’il aura stabilisé sa position. Mon vol est à 13H00 je te rejoindrais. Je vais demander au petit jeune qui habite à côté de déposer le billet chez toi. J’ai quelque chose à terminer de mon côté dit-il d’une voix coquine.

    Emmett était un mec. Et comme tous les mecs il avait le cerveau entre les jambes. Pauvre bête victime de ces testostérones. Il aurait était devant moi je lui en aurais surement foutu une pour oser traiter la déesse brune ou blonde allongée dans son lit de morceau de viande.

    - Prend soin de toi Bells rajouta-t-il alors que j’allais raccrocher.
    - Toi aussi petit frère.

    Je laissais tomber mon portable sur le canapé avant de faire volte face, empoignant le flingue que j’avais glissé sous un coussin. On n’est jamais trop prudent et je redoutais une visite inattendue d’un de ces gardes du corps. J’appuyais sur la détente et mon vase en cristal posé sur la commode explosa en milles morceaux. Ma queue de cheval claqua contre ma joue. Je fis tournoyez mon arme autour de mes doigts avant de le glisser dans un compartiment spécial en cuir enroulé autour de ma cuisse.

    Mon regard se posa sur l’horloge près de l’entrée. 07h30. Le temps de préparer mes bagages et de prendre la route pour l’aéroport. Je n’avais absolument aucune idée de la tournure qu’allait prendre les choses. C’était ma première et ma dernière mission. Le rêve d’une vie, la vengeance de deux autres. Je ne serais pas en paix tant que cette ordure serait sur ses jambes. Oui, je n’avais absolument aucune idée de la tournure qu’allait prendre les choses et surtout pas à ça.


Pour les réactions il suffit de poster juste en dessous ☺ Merci d'avoir suivie ce premier chapitre! Le deuxième sera posté dans la soirée. Bisous à tous ♥




i will start living today

Oh vous, toujours vous, mais allez chier dans une fiole, on verra après.
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diamond-dark.forumgratuit.org

Chapitre 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Spoil Bleach chapitre 274» Bleach - Chapitre 322 BKT» Bleach - Chapitre 423» Chapitre 511» One Piece Chapitre 535 :
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Galleries :: FanFictions :: Les Apparences sont parfois trompeuses-